Esther Pelletier

Professeure titulaire

Pavillon Louis-Jacques-Casault Local 3426
Téléphone : 418 656-2131, poste 402280
Télécopieur : 418 656-2991
Esther.Pelletier@lit.ulaval.ca
Page Web personnelle

Enseignement

Cinéma et télévision : écriture de scénario pour le cinéma et la télévision; réalisation et production (fiction et documentaire); industrie du cinéma et de la télévision; narratologie et autres études du récit. Sociologie du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias. Études des processus de création.

Recherche, création

En 1984, après des études de doctorat en cinéma au Québec et à Paris, Esther Pelletier a été directrice au développement et à la création à la SGCQ devenue la SODEC. À ce titre, elle a financé et développé plusieurs longs métrages et séries télévisées portés à l’écran. Elle est aussi l’auteure du livre Écrire pour le cinéma. Le cinéma et l’industrie du cinéma québécois, qui lui a valu le prix AQEC-Olivieri en 1993. Esther a fait partie de centres de recherche réunissant des chercheurs des universités Laval (CRILCQ), où elle s’est intéressée aux processus de création; de Montréal, d’Ottawa, de l’UQAM et de la Cinémathèque québécoise (Centre de recherche Cinéma et réception) où elle a surtout travaillé sur le scénario. À ce titre, elle a publié de nombreux articles et fait de nombreuses conférences à travers le monde. Elle a aussi écrit et réalisé des films. Aujourd’hui, elle se consacre de plus en plus à la recherche-création, à l’écriture de scénarios et à la réalisation de films.

Domaines de recherche et de création

Scénarisation et réalisation de projets de fiction et documentaire pour le cinéma et la télévision. Recherche-création en cinéma.

Projets de recherche

  • L’esprit nomade et l’art (long métrage) : recherche BDR, Université Laval. En cours d’écriture.

Publications récentes

  • Adaptacion, realisme, origen e Incendios, de Denis Villeneuve en CINEMA QUEBEC, Puebla Universidad Revista de Pensiamiento U Cultura De La Buap, octubre-dicembre 2017, p.38-43 (numero 29)
  • Incendies:  Évoquer pour susciter l’imaginaire et montrer plutôt que dire dans NEF, Lincoln, The University of Nebraska Press, vol 13 no 2, 2015. p.111 à 128 (en collaboration avec Irène Roy).

  • Responsable du dossier « L’Adaptation du théâtre au cinéma », Études littéraires, en préparation, co-direction avec Irène Roy, 2015.

  • « Le cinéma québécois en douze thèmes » dans Le Québec, connais-tu ?, Montréal, P.U.Q., janvier 2014. (48 pages) (Collectif) (ouvrage numérique comprenant sept livres sur la culture québécoise, 923 pages).
  • « La réception de l’œuvre en cours de création », Le crachoir de Flaubert, août 2012 (www.lecrachoirdeflaubert.ulaval.ca).
  • « De la Suisse au Québec en passant par l’Alberta et le Nunavik » dans Migrations et peuplements en Amérique du Nord, Paris, CTHS, 2012. (Sous la direction de Alain Faure, Université de Paris X-Nanterre).
  • « L’œuvre patrimoniale de René Richard, peintre », dans Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française, Québec, Université Laval. Article et extraits de mon film Sur les pas de René Richard (2004), 2010 (www.ameriquefrancaise.org/fr/article-386).
  • « Faire une œuvre de transparence et d’opacité : adapter le réel au cinéma » dans FOTÉO, Québec, P.U.L., 2010, p. 150-156 (Sous la direction de Bernard Paquet, Arts visuels, Université Laval.
  • « Un moment d’intense vérité » ou « Vérité crue, nouvelle et son adaptation cinématographique », Études littéraires,vol. 39, no 3, Université Laval, 2008, p. 177-185.
  • « Faire œuvre de transparence et d’opacité : adapter le réel au cinéma », communication livrée dans le cadre du colloque international Faire œuvre, transparence et opacité, Université Laval, Québec, 22 mai 2008.
  • « La vie et l’œuvre du peintre canadien René Richard adaptées à l’écran : le passage du réel à la médiation narrative » Littérature et cinéma au Québec 1995-2005, Bologne, Italie, Pendragon, CISQ, 2008.
  • Sur les pas de René Richard (2004)
    Documentaire d’auteure avec fiction, scénariste et réalisatrice , maison de production : Nanoukfilms, produit pour ARTV, TV5 et canal BRAVO. Retenu en compétition au 22e festival du FIFA (Festival international des films sur l’art) en 2004 et un des trois films retenus parmi plus de soixante soumis et nominé par l’Académies canadienne du cinéma et de la télévision pour l’obtention d’un prix Gémeau, dans la catégorie « meilleur documentaire biographique », en 2004.